Astrologie occidentale : exercice 2


Je concluais que Alain Juppé n'interromprait pas sa carrière à la suite de ce jugement.
Ce qui fut le cas, malgré les annonces de l'intéressé selon lesquelles une condamnation, même avec sursis, l'amènerait à se retirer de la vie politique. Et malgré l'ambiguïté de la question elle-même, l'énoncé complet sur la clef indiquant qu'une inéligibilité serait rédibitoire (ce qui n'était pas le cas). Voilà l'essentiel de ma réponse.

Je chercherai la réponse à travers deux outils : le thème quotidien et la révolution lunaire corrigée de la précession.

Le thème quotidien

Il est dressé pour le 30 janvier 2004, pour l'heure (GMT) de naissance et le lieu de naissance. Aucune planète n'est strictement conjointe aux angles. Mais l'heure de naissance étant approximative, nous pouvons tolérer un orbe de quelques degrés. Dans ce cas, Lune et Uranus sont respectivement proches du FC et du DS. Ils sont en carré mondial. Ce qui indique « moment de tension, agitation du corps et de l'esprit, tempête de protestation dans la population » (Alfred Witte).

La révolution lunaire

Le Soleil est conjoint au Milieu du Ciel. C'est la seule planète conjointe à un angle. Les angles de la révolution ne sont conjoints à aucune planète natale.

Conclusion

La carrière de Alain Juppé ne sera pas brisée…

Julien Cartier avait également indiqué la bonne réponse, avec une procédure différente. En voilà l'essentiel :
· Dans la révolution lunaire [non corrigée de la précession] du 16 janvier 2004 (domifiée pour le lieu de naissance), le Soleil almuten de I est en trigone à Jupiter almuten de IX. La loi française serait-elle clémente avec Juppé?
· Mars est maître du mois (profection mensuelle dans le Scorpion). Il est almuten de X dans le thème radical. Dans la RS, il est en triplicité en IX, trigone à Saturne almuten de IX. Dans la RL enfin, il est en triplicité en IX, trigone à Saturne almuten de IX. Dans la RL enfin, il est en domicile en maison I et en carré avec réception mutuelle avec le Soleil (par exaltation). Tout ceci me semble assez favorable pour Juppé…
· Dans la RL, Saturne, almuten de X, est assez mal placée (comme la réputation de Juppé), rétrograde, en exil en maison IV en Cancer. Il est opposé à Mercure almuten de III (les documents témoignent contre lui). Néanmoins, il reçoit deux trigones de ses principaux dispositeurs : de la Lune par domicile et de Vénus par triplicité, terme et décan. Ces deux trigones avec réception sont de bons soutiens pour la carrière de Juppé. Jupiter, almuten de IX, est en exil et rétrograde en maison cadente; disfonctionnements du système judiciaire?
· Vénus est maîtresse de l'année (profection en Taureau). Elle est exaltée, en triplicité et en terme dans la RL. Vénus est en sextile partile au MC. Dans la RS, elle est étroitement conjointe à son dispositeur le Soleil en Lion.
· Même si les configurations montrent bien les difficultés actuelles de Juppé, elles ne me semblent pas assez nocives à sa carrière pour l'interrompre maintenant…

 

Partager ce contenu