Le chandelier à sept branches et les astres

Dans le judaïsme

Le chandelier à sept branches est toujours à l’honneur dans les foyers juifs et dans les emblèmes de l’état d’Israël. Les voitures officielles des Présidents israéliens ont sur leurs plaques d’immatriculation comme unique inscription une ménorah.

Lors de certaines fêtes juives, on en allume les bougies rituellement.

Dans le christianisme

Dans l’Apocalypse, le Christ apparaît entouré de sept chandeliers.

Pour célébrer la messe selon le rite « extraordinaire » de l’Église catholique, il faut normalement sur l’autel six cierges, trois de chaque côté de la croix. Ces cierges, avec la croix, rappellent le chandelier à sept branches des Israélites.

C’est ainsi que jadis, dans plusieurs églises, à Vienne, Lyon, Rouen, on voyait une poutre sur toute la largeur du sanctuaire avec sept cierges, et expressément destinée à représenter le chandelier hébraïque. D’autre part, à la messe épiscopale, il y a sept cierges sur l’autel ; la croix, alors, n’est pas au milieu d’eux, mais devant le chandelier central.

Les sept lampes et les sept planètes

On sait moins que les sept lampes du chandelier correspondent aux sept planètes. C’est-à-dire qu’aux lumières terrestres correspondent les lumières du ciel. De la planète la plus lente, Saturne, à la plus rapide, la Lune. Au centre, sur l’axe vertical, se trouve le Soleil. Le Soleil a toujours été au centre de quelque chose !

Les textes sur l’art sacré juif indiquent clairement cette correspondance entre les lumières et les planètes. Le judaïsme l’a transmise au christianisme. Clément d’Alexandrie (140-220 env.) fut un des Pères du christianisme. Il nous rappelle que, dans le Temple de Jérusalem, le chandelier était placé au sud de l’autel des parfums (c’est-à-dire « des encens »). De même, pour observer les planètes, nous regardons vers le sud. Là, au fil des jours, nous voyons les sept planètes accomplir leur révolution :

« D’autre part, le chandelier était placé au sud de l’autel des parfums : il montre les mouvements des sept luminaires qui accomplissent leurs révolutions dans le sud. Car de chaque côté du chandelier sont fixées trois branches, et sur elles des lampes : or le soleil, placé lui aussi comme le chandelier au milieu des autres planètes, donne de sa lumière à la fois à celles qui sont au-dessus de lui et à celles qui sont au-dessous, selon une divine harmonie » (Stromate V, VI, 8-9).

Les sept jours de la création

Avant de ranger votre Bible familiale, jetez un coup d’œil le premier chapitre. Il nous explique que la création s’est effectuée en sept « jours » (en sept étapes). Les commentateurs ultérieurs ont comparé ces sept jours à l’allumage des sept lampes. Et il ne leur a pas échappé que le Soleil fut créé le quatrième jour. Or, la quatrième lampe est justement celle attribuée au Soleil !

Partager ce contenu